Changez de paradigme sur l’information

Nous sommes tous mis en forme par notre information. Ceci n’est pas qu’un jeu de mots.

Sur le plan de la physique, ce qui tend à structurer l’énergie en matière, ce sont les ondes électro-magnétiques portant les photons d’énergie et l’information. Les physiciens quantiques parlent d’hologramme.

Fritz-Albert POPP l’a mis en évidence avec les bio-photons du corps.

D’où la nécessité de veiller à la qualité de notre information, n’est-ce pas?

hologramme
hologramme
Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Changez de paradigme sur la radiesthésie – la vérité toute nue

depistage cancer
dépistage cancer

Qu’est-ce que c’est que ça? Est-ce bien scientifique?

Ce n’est pas sa réputation. Et pourtant, la radiesthésie est tout à fait compatible avec la physique quantique, c’est-à-dire avec la nouvelle théorie dominante, nouvelle depuis 1925, année des premiers prix Nobel délivrés à ses découvreurs.

La radiesthésie se dispense d’instruments compliqués, dont on ne sait pas bien non plus comment ils marchent d’ailleurs. C’est peut-être cela son tors. Cependant Elle détecte des problèmes que ne peuvent découvrir les machines que tardivement et souvent a grands frais.

C’est notamment le cas du Cancer. Cette affection terrible et encore si souvent radicale et définitive, ne peut être détectée par radiographie, scanner ou IRM, qu’à partir de la taille de 1 centimètre-cube pour 1 gramme. Or la tumeur n’atteint cette dimension qu’au bout de 8 à 10 ans, et à ce stade, elle se nourrit elle-même au dépends du système circulatoire et ne peut plus régresser sous l’effet des thérapies à base de chimie. Elle a dépassé les 1000 cellules qui permet son autonomie depuis longtemps, puisqu’elle atteint alors 1 milliard de cellules.

Que devons-nous préférer? Repérer précocement la croissance anormale de l’organe malade ou attendre la confirmation des analyses “traditionnelles”?

Croire en la radiesthésie n’est rien de plus que croire en une réalité supérieure, en fait c’est tout à fait cela, et de plus, c’est le moyen de constater que la communication se fait entre les deux réalités.

Une fois que vous l’aurez constaté vous aurez confiance en cette possibilité de contact, dès que vous serez centré, à l’écoute et désintéressé.

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Changer de paradigme sur l’électricité

Toute activité cellulaire produit une activité électrique. C’est pour cela qu’un électro-cardiogramme, un électro-encéphalogramme ou un électro-myogramme nous donnent des informations sur l’état et le fonctionnement de notre coeur, de notre cerveau ou de nos muscles.

Comme le disent Mme DUBRO et M. LAPIERRE, “le rôle de la lumière dans les processus biologiques a été découvert par Fritz Albert Popp en 1976″’. Ce chercheur allemand a en effet observé que toute cellule vivante émet un rayonnement lumineux appelé biophotons. On peut voir cette émission photonique dans une bande de longueur d’onde de 200 à 800 manomètres. Depuis ce temps, nous avons appris que les biophotons sont emmagasinés et libérés dans les spires de la double hélice de la molécule d’ADN. Cette double hélice sert d’antenne réceptrice et émettrice de lumière. Popp a établi que ces émissions biophotoniques sont cohérentes, c’est-à-dire que l’ADN n’est pas juste un transporteur du code génétique et qu’il joue un rôle important dans la transmission de lumière et d’électricité. Quand la conduction électrique devient un processus cohérent (tous
les électrons sont en cadence) dénué de résistance, on obtient ce qu’on appelle la Supraconductivité. L’ADN est un supra-conducteur de l’énergie photonique! La double hélice de l’ADN retient la lumière qui lui sert de source d’énergie. Les cellules communiquent entre elles au moyen d’émissions photoniques de fréquences spécifiques. C’est la lumière qui achemine l’information. La molécule d’ADN n’est pas la seule molécule du corps à être photoactive (sensible à la lumière). Le récepteur photonique de la rétine de l’œil, la molécule est présent presque partout dans le corps. Les molécules d’hème, à partir desquelles est formée l’hémoglobine, ainsi que la mélanine, le carotène et nombre de métalloenzymes sont toutes photoactives”.

Par ailleurs, les travaux de Jacques Benveniste ont confirmé le rôle des signaux électromagnétiques dans la communication entre cellules. En 1995, en se servant d’une simple carte son d’ordinateur, il a réussi à enregistrer des signaux cellulaires. Quand il a fait entendre cet enregistrement aux systèmes biologiques visés, les cellules ont réagi comme si elles étaient en présence de la substance d’origine !
Selon ce chercheur, tout signal cellulaire peut être représenté par une fréquence d’un spectre allant de 20 Hertz à 20 000 Hz, ce qui correspond à la gamme de fréquences de la voix humaine”.

Pourtant qui fait attention au voltage résiduel issu des multiples câblages de nos chers appareils indispensables, et à celui de ces gadgets eux-mêmes?

Le fonctionnement électrique de notre corps lui se limite à 120 millivolts alors qu’un appareil électrique non relié à la terre ou relié à une mauvaise terre atteint facilement 8000 millivolts.

Afin d’éviter l’épuisement qui ferait le lit de la maladie, il est donc recommandé de mesurer la tension induite du corps.

electricite-induite
électricité induite
Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter