electricite-induite

Changer de paradigme sur l’électricité

Toute activité cellulaire produit une activité électrique. C’est pour cela qu’un électro-cardiogramme, un électro-encéphalogramme ou un électro-myogramme nous donnent des informations sur l’état et le fonctionnement de notre coeur, de notre cerveau ou de nos muscles.

Comme le disent Mme DUBRO et M. LAPIERRE, “le rôle de la lumière dans les processus biologiques a été découvert par Fritz Albert Popp en 1976″’. Ce chercheur allemand a en effet observé que toute cellule vivante émet un rayonnement lumineux appelé biophotons. On peut voir cette émission photonique dans une bande de longueur d’onde de 200 à 800 manomètres. Depuis ce temps, nous avons appris que les biophotons sont emmagasinés et libérés dans les spires de la double hélice de la molécule d’ADN. Cette double hélice sert d’antenne réceptrice et émettrice de lumière. Popp a établi que ces émissions biophotoniques sont cohérentes, c’est-à-dire que l’ADN n’est pas juste un transporteur du code génétique et qu’il joue un rôle important dans la transmission de lumière et d’électricité. Quand la conduction électrique devient un processus cohérent (tous
les électrons sont en cadence) dénué de résistance, on obtient ce qu’on appelle la Supraconductivité. L’ADN est un supra-conducteur de l’énergie photonique! La double hélice de l’ADN retient la lumière qui lui sert de source d’énergie. Les cellules communiquent entre elles au moyen d’émissions photoniques de fréquences spécifiques. C’est la lumière qui achemine l’information. La molécule d’ADN n’est pas la seule molécule du corps à être photoactive (sensible à la lumière). Le récepteur photonique de la rétine de l’œil, la molécule est présent presque partout dans le corps. Les molécules d’hème, à partir desquelles est formée l’hémoglobine, ainsi que la mélanine, le carotène et nombre de métalloenzymes sont toutes photoactives”.

Par ailleurs, les travaux de Jacques Benveniste ont confirmé le rôle des signaux électromagnétiques dans la communication entre cellules. En 1995, en se servant d’une simple carte son d’ordinateur, il a réussi à enregistrer des signaux cellulaires. Quand il a fait entendre cet enregistrement aux systèmes biologiques visés, les cellules ont réagi comme si elles étaient en présence de la substance d’origine !
Selon ce chercheur, tout signal cellulaire peut être représenté par une fréquence d’un spectre allant de 20 Hertz à 20 000 Hz, ce qui correspond à la gamme de fréquences de la voix humaine”.

Pourtant qui fait attention au voltage résiduel issu des multiples câblages de nos chers appareils indispensables, et à celui de ces gadgets eux-mêmes?

Le fonctionnement électrique de notre corps lui se limite à 120 millivolts alors qu’un appareil électrique non relié à la terre ou relié à une mauvaise terre atteint facilement 8000 millivolts.

Afin d’éviter l’épuisement qui ferait le lit de la maladie, il est donc recommandé de mesurer la tension induite du corps.

electricite-induite
électricité induite
Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter