Ma réponse au questionnaire public sur le site prenons-soin-de-leau.fr

La distribution publique de l’eau potable entraîne une conséquence qui n’est pas prise en compte: la pollution d’eaux de qualité par des eaux de moindre ou de mauvaise qualité.

Au lieu d’interconnecter tous les syndicats pour diluer la pollution, il faudrait résoudre les problèmes localement.

L’eau n’est pas un liquide comme les autres, les pollutions dont elle se charge restent très importantes mêmes après une grande dilution. Par ailleurs, une pollution nouvelle est apparue depuis 20 ans, la pollution électromagnétique que subit l’eau des réservoirs surmontés d’antennes-relais. Les travaux de Jacques Benveniste et de Masari Emoto ont montré que l’eau est également, et peut-être surtout un support d’information influençant directement la vie. Enfin, comme l’a prouvé l’ingénieur Louis Claude Vincent dans les années 50, le transfert de l’eau potable par des canalisations sans récréer les turbulences de l’écoulement naturel des eaux supprime ses qualités énergétiques à l’origine de certaines vertus des sources thermales.

Participez vous aussi à ce questionnaire préalable à la rédaction du SDAGE. Seuls les avis émis pourront être pris en compte comme aurait dit La Palisse.

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter