All posts by la Science et au-delà - Géobiologie bro Aven

De formation juridique je m'intéresse également à la science tout en étant ouvert et curieux des champs qui restent à explorer. Je me forme dans ce domaine auprès de Lynne Mac Taggart, Paul Thévenot, Raymond Hert et Aleksandr Russanov. Si le critère de la science est la reproductibilité et la compréhension des phénomènes, la radiesthésie à tout d'une science.

Preuve de l’imputabilité aux champs électro-magnétiques de l’ouverture de la barrière hémato-encéphalique

A la minute 3,54, Rosie Redfield, professeur à l’Université de Colombie britannique (Canada), explique comment la BHE est constituée de protéines insérées au coeur des phospholipides qui isolent les cellules du cerveau vis à vis du flux sanguin. Cette protéine est activée par une hausse du voltage, pour permettre (en principe exceptionnellement le passage, non de lipides ni d’eau, mais de molécules chargées, ce qui peut autoriser l’entrée de métaux lourds toxiques et électriquement chargés. Or, que produit l’exposition à un champ électromagnétique? Une hausse du voltage

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

l’imputabilité d’une pollution

On nous dit toujours “vous ne pouvez pas prouver que c’est cette pollution qui a causé votre cancer” ou votre maladie.

Il y a cependant un faisceau d’éléments de preuve qui sont d’autant plus admis en justice qu’il sont nombreux et concordants. je les ai appris en suivant les cours en ligne de santé publique environnementale de l’université Johns Hopkins aux Etats-Unis:

  1. le niveau d’association;
  2. la consistance;
  3. la spécificité;
  4. la temporarité;
  5. le niveau biologique;
  6. la plausibilité;
  7. la cohérence;
  8. l’expérience;
  9. l’analogie.

Vous voyez que tous ne demandent pas une grande technicité, cependant il est important de procéder méthodiquement: ce serait trop bête de ne pas utiliser tous ses atouts.

Pour plus d’infos voir: ephtracking.cdc.gov/

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

2 propositions à faire au législateur

1.- Une surtaxe sur l’alimentation non biologique me paraîtrait totalement légitime, afin de ne plus inciter les producteurs a continuer leurs pratiques en agriculture dite conventionnelle, qui tue les sols par l’usage de produits délétères pour la micro-faune et pollue les eaux d’infiltration et de ruissellement.
2.- Imposer un accès filaire en libre accès depuis la box internet ou la prise murale pour chaque “spot wifi” en cyber-café, hôtel, restaurant, camping ou grande surface, quitte à demander une participation pour les communications,, ce qui est rarement nécessaire avec la généralisation des abonnements illimités. Ceci afin de limiter l’automatisme promu par l’industrie: connexion = wifi et donc l’exposition à des ondes électromagnétiques cancérigènes.

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

La nocivité des ondes de téléphonie mobile prouvée

Le Docteur Alain Privat a démontré une atteinte des astrocytes entourant les synapses nerveux, qui ont un rôle important dans le fonctionnement du cerveau, et cela en quelques minutes.

Le Docteur Aubineau ancien Directeur de recherches au CNRS (COMOBIO) a prouvé l’ouverture de la barrière sang-cerveau, qui provoque l’entrée de toxines contenues dans le sang vers le cerveau, ce qui provoque des inflammations sous la forme d’oedèmes.

Le Docteur Leif Salford, de Suède, a montré qu’en 2 heures d’exposition de l’albumine apparaît à l’intérieur du cerveau provoquant l’apoptose (mort) de cellules, et entraînant l’épilepsie, la perte de mémoire, des modifications génétiques et la destruction de neurones.

Le Docteur Lennart Hardell, de Suède également, a prouvé le lien de ces ondes avec le neurinome acoustique et le gliome. Il préconise l’interdiction du portable avant 20 ans et prédit 5 fois plus de tumeurs, d’un type particulièrement rapide, emportant le malade en quelques mois.

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter