Tag Archives: quantique

Les 7 constatations de la physique quantique qui expliquent les pouvoirs extraordinaires de l’homme

amplitude, longueur
onde

1.- L’observateur influence l’observé (Schrödinger);

2.- Le physique est modifié par une action électrique commandée par une onde électro-magnétique (E.Pinel, R.Duteil, N.Böhr);

3.- La particule peut devenir onde et réciproquement (Heisenberg, Böhr);

4.- L’électron, et plus généralement la polarité négativea un pouvoir structurant et réparateur, tandis que le proton et la polarité positive, ont un pouvoir déstructurant et destructeur (Böhr, Becker, Pinel, Lakhovski);

5.- La distance n’existe pas pour l’électron ou le photon; le photon reste en lien permanent avec tout photon précédemment rencontré (Sheldrake, Pauling, Aspect, Seralini);

6.- L’homme et certains animaux émettent et reçoivent des ondes notamment par le biais de grains de magnétite situé au niveau de la tête et des mains pour l’homme (L.Pauling, F.Popp, E.Pinel, R.Dutheil, J.Bousquet);

7.- Tout corps structuré et ordonné a un effet structurant sur un corps moins structuré, comme l’eau en phase semi-solide rejette les impuretés et ordonne ses molécules au contact d’un gel (N.Böhr, G.Pollack).

Tout ceci explique pourquoi un magnétiseur ou un géobiophysicien IGA transmettent une information de réparation de désordre à un consultant.

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Connaissez-vous l’énigme du chat de Schrödinger?

le chat de Schrôdinger
le chat de Schrôdinger

On sait que les molécules d’eau, d’air, par exemple, en présence de 2 issues possibles, se répartiraient également entre les deux.

Ce n’est pas vrai au niveau sub-atomique, et le savant Schrödinger a voulu décrire ce phénomène par le cas suivant: On enferme un chat dans une boîte ou pièce hermétique et opaque avec une ampoule de poison et une horloge atomique. Lorsqu’un élément radioactif émet un rayonnement, il déclenche un appareil qui brise l’ampoule.

Lorsqu’on le sortira, à la fin de l’expérience, sera-t-il mort empoisonné ou vivant?

Dans le cas habituel, conforme à la physique de Newton, le monde de la matière, plus gros que l’atome, ce sera l’un ou l’autre.

Dans le second cas, celui du monde infra-atomique, conforme à la physique quantique, il est les deux à la fois tant que l’on ne va pas vérifier, et c’est en outre l’observateur qui décide de son sort.

C’est du moins ce que démontrent à la fois les calculs mathématiques et les études de physique quantique dans des cas semblables, dont plusieurs études validées par le comité Nobel.

Étrange non? C’est pourtant sur ces bases que fonctionne toute notre technologie actuelle, du micro-onde à l’ordinateur.

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter